Communiqué de presse

Le Grand Conseil refuse les élections proportionnelles et prive 25% des Vaudois d’une juste représentation démocratique

6 Avr, 2023

Mardi passé, le Grand Conseil a refusé l’initiative UDC demandant l’élection au système proportionnel des municipalités vaudoises de plus de 3’000 habitants et du Conseil d’Etat, privant ainsi environ 25% des Vaudois d’une juste représentation dans les exécutifs communaux et du gouvernement vaudois. L’UDC étudie l’opportunité de soutenir le lancement d’une initiative populaire cantonale visant à plus de justice démocratique.

Contrairement à nos voisins valaisans, neuchâtelois, fribourgeois et bernois qui élisent leurs exécutifs communaux au système proportionnel, les municipalités vaudoises sont élues au système majoritaire. Comme le montre cette infographie réalisée par Dylan Karlen, ancien député UDC, ce système prive 25% des Vaudois d’une juste représentation dans leur municipalité. Afin de viser à une répartition plus juste et plus démocratique des mandats exécutifs, l’UDC a déposé l’initiative pour l’élection proportionnelle des municipalités de plus de 3’000 habitants au Grand Conseil.

L’élection proportionnelle ne présente que des avantages en matière de concordance et de gouvernance. Elle permet aux listes déposées d’être représentées à leur juste valeur démocratique au sein d’une municipalité tout en offrant la possibilité aux électeurs de panacher leur liste et ainsi de sélectionner leur candidat. En cas de démission d’un élu en cours de législature, elle évite les élections complémentaires car le vient-ensuite serait élu et garantit ainsi la stabilité du choix politique opéré par les électeurs au moment des élections.

Actuellement, dans notre canton, de nombreuses municipalités ne sont pas composées conformément aux choix électoraux des électeurs. L’infographie réalisée par Dylan Karlen démontre que parmi les 35 plus grandes communes vaudoises, 25% des sièges sont attribués à la mauvaise liste. Dans 9 de ces 35 communes, la mauvaise attribution atteint même 40%.

Le mythe du « on vote des personnes et non des partis »

A chaque débat sur l’opportunité d’élire nos exécutifs communaux au système proportionnel, l’idée toute faite du « on vote des personnes et non des partis » revient inlassablement. Or, rien n’est plus faux ! En 2021, dans les trois plus grandes communes vaudoises, seuls 10% des électeurs ont élu des candidats et non des partis. Environ 65% des votants avaient voté la liste compacte de leur partie et environ 25% la liste panachée de leur parti.

L’élection proportionnelle offre aux électeurs la possibilité de voter pour une liste de parti ou pour des candidats sans liste de parti. Elle renforce le pouvoir démocratique des gens et offre à chaque liste la juste représentation qu’elle a obtenue des électeurs. Eu égard aux nombreux avantages démocratiques et populaires de l’élection proportionnelle, l’UDC regrette son classement par le Grand Conseil et constate que cette décision s’inscrit historiquement dans une certaine logique. Depuis la création du canton de Vaud en 1803, chaque progrès démocratique n’a été obtenu que par le lancement d’initiatives populaires qui ont permis aux Vaudois de se doter de plus d’outils démocratiques. C’est pourquoi notre parti étudie la possibilité de soutenir le lancement d’une initiative populaire cantonale visant l’élection proportionnelle des municipalités et du Conseil d’Etat.

> Télécharger l’argumentaire en PDF

Autres communiqués

Loi sur l’électricité : l’UDC refuse une loi inefficace, onéreuse et anti-démocratique qui saccage les paysages suisses

Loi sur l’électricité : l’UDC refuse une loi inefficace, onéreuse et anti-démocratique qui saccage les paysages suisses

Réunis hier soir en Congrès à Bussigny, 80 délégués UDC ont défini les mots d’ordre de notre parti en vue du scrutin fédéral du 9 juin prochain. Ils ont refusé à une très large majorité la loi sur l’électricité. Cette dernière est la conséquence des errements politiques de ces quinze dernières années en matière de production énergétique.

Comptes 2023 : l’UDC dépose une motion pour un État plus efficient !

Comptes 2023 : l’UDC dépose une motion pour un État plus efficient !

Face à l’explosion des charges de l’Etat, l’UDC Vaud a déposé ce jour une motion exigeant une efficience dans le fonctionnement de l’Etat par une réduction des charges d’au moins 2% dans les comptes 2024 par rapport aux comptes 2023. L’UDC appelle ses alliés de l’Alliance vaudoise à s’engager pour un Etat plus efficient.

Share This