Communiqué de presse

NON à l’initiative pour des demi-citoyens suisses

9 Août, 2023

Un comité d’initiative annonce qu’il est sur le point de faire aboutir une initiative permettant aux étrangers établis depuis 10 ans en Suisse de pouvoir obtenir les droits politiques au niveau cantonal. L’UDC s’oppose à la création de demi-citoyens suisses et appellera à refuser cette initiative si elle devait aboutir.

Aux yeux de notre parti, l’acquisition des droits politiques en Suisse pour les étrangers découle d’un processus de naturalisation qui, une fois achevé, offre l’entier des droits politiques, soit au niveau communal, cantonal et fédéral.

Or, depuis 20 ans, la nouvelle Constitution cantonale permet aux étrangers établit depuis 10 ans en Suisse, dont les trois dernières années dans le canton de Vaud de pouvoir voter, élire et être éligible au niveau communal. L’initiative propose donc d’étendre ce droit au niveau cantonal. Cette malheureuse idée concurrence la seule vraie voie qui permet aux étrangers de devenir Suisse, soit la naturalisation qui offre en fait tous les droits.

Les délais de séjours prévus par l’initiative pour le droit de vote des étrangers sont les mêmes que ceux de la naturalisation

En Suisse, les étrangers au bénéfice d’un permis C peuvent demander la naturalisation moyennant 10 ans d’établissement dans notre pays, dont trois ans dans le canton de Vaud. Les délais de la naturalisation sont donc les mêmes que ceux prévus par l’initiative pour l’octroi du droit de vote au niveau cantonal pour les étrangers.

Ainsi, l’initiative crée des demi-citoyens suisses. Au lieu d’encourager les étrangers à s’intégrer pleinement dans notre pays en recourant à la naturalisation qui offre tous les droits politiques, l’initiative offre des droits politiques partiels après une durée de séjour similaire à celle de la naturalisation.

L’UDC s’oppose donc à cette initiative pour des demi-citoyens suisses et encourage les étrangers assimilés en Suisse qui souhaitent obtenir les droits politiques à devenir des citoyens suisses à part entière en se naturalisant.

Autres communiqués

L’UDC Vaud refuse le cadeau empoisonné des syndicats

L’UDC Vaud refuse le cadeau empoisonné des syndicats

Pour son premier Congrès de l’année, plus de 150 délégués se sont réunis à Vuarrens pour adopter les mots d’ordre des deux votations fédérales du 3 mars prochain et pour élire trois nouveaux vice-présidents à la Direction de l’UDC Vaud.

L’UDC demande un audit d’efficience de la fonction publique vaudoise

L’UDC demande un audit d’efficience de la fonction publique vaudoise

Le groupe UDC a dénoncé au Grand Conseil les coûts engendrés par le nombre d’employés de la fonction publique et les augmentations inhérentes à l’indexation et aux anuitées. Tout compris (public et parapublic), la masse salariale de l’Etat de Vaud s’élève à près de 7.5 milliards de francs, soit 60% du budget de l’Etat. C’est trop ! L’UDC demande au Conseil d’Etat un audit d’efficience de la fonction publique.

Share This