Communiqué de presse

L’UDC Vaud remercie le Procureur général Eric Cottier pour son travail au service de notre canton

30 Juin, 2022

L’UDC Vaud a pris acte de la démission du Procureur général, Eric Cottier, pour le 31 décembre 2022. Notre parti tient à le remercier pour son travail ainsi que pour son engagement au service des instances judiciaires vaudoises. À l’heure de lui trouver un successeur, l’UDC Vaud appelle à élire un nouveau Procureur général qui sera intraitable avec les auteurs de la désobéissance civile, car cette dernière sape les fondements démocratiques, méprise les institutions et nuit à la cohésion sociale.

L’UDC Vaud tient à rappeler l’importance que notre parti accorde à la séparation des pouvoirs et à l’indépendance des instances judiciaires. Ces valeurs cardinales ont malheureusement – et dans le sillage des actions de désobéissance civile – été attaquées politiquement en début d’année. Dans la perspective de l’élection du successeur d’Eric Cotter, il convient aux partis politiques de s’engager fermement en faveur des institutions démocratiques et d’élire un Procureur général déterminé à ne pas laisser le chaos de la désobéissance civile s’installer.

L’UDC Vaud appelle à élire un nouveau Procureur général qui sera intraitable avec les auteurs de la désobéissance civile.

Défendre la cohésion sociale – combattre la désobéissance civile

Ces dernières années, les actions de désobéissance civile ont sans cesse grandi dans notre canton, notamment en raison de la complicité du Conseil d’Etat rose-vert, dont le mandat se termine aujourd’hui et qui a totalement légitimité la désobéissance civile lorsque la majorité de gauche était au pouvoir. Afin de préserver l’ordre démocratique et nos institutions, l’UDC Vaud émet le vœu que le futur Procureur général qui sera choisi et élu prenne au sérieux cette problématique et s’engage à œuvrer pour protéger individuellement les Vaudoises et les Vaudois ainsi que la société dans son ensemble contre les dérives extrémistes et anarchistes.

NON à un Conseil de la magistrature qui menace la séparation des pouvoirs

L’UDC Vaud encourage également la population vaudoise à rejeter le projet de Conseil de la magistrature qui sera soumis au vote le 25 septembre prochain. Notre parti rappelle que le système juridique actuel fonctionne et pointe du doigt la réduction des prérogatives du Parlement. De surcroît, la complexité du système tel que proposé pour le Conseil de la magistrature le rend peu efficace et source de potentiels conflits entre les institutions. Afin de maintenir une séparation des pouvoirs efficace, l’UDC Vaud mènera campagne contre ce projet.

Autres communiqués

Conseil de la magistrature : éviter que le copinage discrédite la surveillance de la justice

Conseil de la magistrature : éviter que le copinage discrédite la surveillance de la justice

L’UDC Vaud regrette l’acceptation de la création d’un Conseil de la magistrature par 65.18% des votants ce dimanche. Ce projet inutile nuit à l’indépendance de la justice, notamment en raison du risque de copinage que sa composition rend possible et qui pourrait discréditer la surveillance de la justice. L’UDC y veillera tout particulièrement, notamment au moment des nominations.

Budget 2023 : un premier pas encourageant en attendant le programme de législature

Budget 2023 : un premier pas encourageant en attendant le programme de législature

Les partis de l’Alliance vaudoise saluent la baisse fiscale qui avoisine les CHF 70 millions pour les contribuables et les familles dans un projet de budget entamé lors de la précédente législature. Les trois partis attendent désormais des engagements forts et concrets du Conseil d’Etat pour une réforme de la fiscalité des personnes physiques.

L’UDC présente des mesures d’urgence pour le pouvoir d’achat

L’UDC présente des mesures d’urgence pour le pouvoir d’achat

L’UDC Vaud présente un plan d’urgence pour préserver le pouvoir d’achat des Vaudoises et des Vaudois. Notre parti a déposé aujourd’hui une série de motions et postulats au Grand Conseil visant tous à permettre aux gens de compenser immédiatement la hausse massive du prix de l’énergie, du carburant, de plusieurs matières premières et celle, inévitable, des primes d’assurance-maladie.

Share This