Communiqué de presse

L’UDC Vaud refuse le cadeau empoisonné des syndicats

12 Jan, 2024

Pour son premier Congrès de l’année, plus de 150 délégués se sont réunis à Vuarrens pour adopter les mots d’ordre des deux votations fédérales du 3 mars prochain et pour élire trois nouveaux vice-présidents à la Direction de l’UDC Vaud.

Le prochain scrutin populaire sera notamment marqué du sceau de l’AVS. Deux initiatives populaires seront soumises au peuple. Une issue des syndicats qui demandent une 13e rente AVS et une issue des Jeunes Libéraux-Radicaux qui proposent le rehaussement de l’âge de la retraite. Les délégués de l’UDC Vaud ont refusé ces deux projets et recommandent donc de voter 2x NON le 3 mars 2024 aux projets concernant l’AVS.

Jacques Nicolet, conseiller national de Lignerolle, a présenté les enjeux liés à l’introduction de la 13e rente AVS que proposent les milieux syndicaux. Si l’UDC Vaud reconnaît la nécessité de revaloriser le pouvoir d’achats de la classe moyenne, donc celui de nombreux retraités, elle refuse toutefois de goûter au cadeau empoisonné des syndicats. « Ce que la gauche prétend offrir de la main droite, elle le reprendra de la main gauche par un rehaussement de la TVA et des prélèvements sur les salaires », a rappelé Jacques Nicolet aux délégués. Par 70 voix contre 41 et 20 abstentions, les délégués proposent de voter NON à l’initiative des syndicats.

Michaël Buffat, conseiller national de Vuarrens, a présenté l’initiative visant le rehaussement de l’âge de la retraite. Aux yeux des délégués de notre parti, la pérennisation de l’AVS est importante et des solutions équitables doivent être trouvées. Un système d’années de cotisation individualisé sur le modèle présenté par le Centre patronal en 2020 a été évoqué. L’initiative des JLR a finalement été refusée par 95 voix contre 19 et 20 absentions.

Trois nouveaux vice-présidents élus à la Direction de l’UDC Vaud

À la suite des élections fédérales du 22 octobre dernier, plusieurs nouvelles nominations à la Direction du parti ont été nécessaires. Tout d’abord, les députés Cédric Weissert et Jean-Bernard Chevalley ont remplacé Yvan Pahud et Sylvain Freymond en tant que président et vice-président du groupe au Grand Conseil. Michaël Buffat a été confirmé par ses pairs comme représentant des élus fédéraux et Floriane Gonet a été nommée secrétaire générale de l’UDC Vaud au 1er janvier 2024. Les trois vice-présidents élus en 2022, Jennifer Badoux, Yohan Ziehli et Cédric Weissert, étaient démissionnaires.

Après un chaleureux remerciement adressé aux vice-présidents sortants, 7 membres du parti, qui avaient fait acte de candidature, ont pu se présenter aux délégués de l’UDC. Ces derniers ont élu Emmylou Ziehli, présidente sortante des Jeunes UDC Vaud et étudiante en droit, Sylvain Freymond, conseiller national et agriculteur ainsi que Marco Carenza, conseiller communal et avocat.

La Direction remercie chaudement les quatre autres candidats qui se sont mis à la disposition de notre parti. « La Direction telle que complétée ce soir par le Congrès est l’équipe qui doit mener l’UDC au succès lors des élections communales de 2026 et élections cantonales et fédérales de 2027. La préparation de ces trois campagnes en 18 mois commence immédiatement ! », a conclu Kevin Grangier, président de l’UDC Vaud, à l’issue du Congrès.

Autres communiqués

L’UDC demande un audit d’efficience de la fonction publique vaudoise

L’UDC demande un audit d’efficience de la fonction publique vaudoise

Le groupe UDC a dénoncé au Grand Conseil les coûts engendrés par le nombre d’employés de la fonction publique et les augmentations inhérentes à l’indexation et aux anuitées. Tout compris (public et parapublic), la masse salariale de l’Etat de Vaud s’élève à près de 7.5 milliards de francs, soit 60% du budget de l’Etat. C’est trop ! L’UDC demande au Conseil d’Etat un audit d’efficience de la fonction publique.

Share This