Communiqué de presse

L’État doit agir maintenant pour sauver le pouvoir d’achat des pendulaires et des automobilistes !

24 Juin, 2022

Réunie hier soir à Blonay à l’occasion de son Congrès, l’UDC Vaud s’est notamment penchée sur les votations fédérales et cantonales prévues le 25 septembre prochain. À l’unanimité, les délégués ont balayé l’initiative anti-agricole visant à réglementer l’élevage intensif. Les délégués ont également soutenu la réforme de l’AVS. Enfin, l’UDC Vaud s’est opposée à la création d’un Conseil de la magistrature inutile dans le canton de Vaud.

En ouverture de séance, le président du parti, Kevin Grangier a soumis au vote une résolution intimant à l’Etat de Vaud d’agir pour sauver le pouvoir d’achat des automobilistes et des pendulaires en augmentant temporairement le forfait de déduction des frais d’acquisition du revenu, fixé actuellement à Fr. 0.70/km. « Les frais d’acquisition du revenu sont déductibles des impôts, or ces frais ont explosé depuis la soudaine augmentation du prix du carburant. Si les frais augmentent, les déductions doivent suivre, c’est logique. Nous demandons que le forfait soit augmenté pour l’année 2022 et, si nécessaire, reconduit les années prochaines », a plaidé Kevin Grangier. La résolution a été adoptée à l’unanimité des délégués présents et une motion sera déposée par le groupe UDC au Grand Conseil.

NON à l’initiative trompeuse sur l’élevage intensif

Les près de 100 délégués de l’UDC Vaud présents à Blonay ont balayé à l’unanimité l’initiative anti-agricole et trompeuse sur l’élevage intensif. Le député Sylvain Freymond a convaincu les délégués en mettant soulignant les excès de cette initiative « l’élevage indigène se caractérise par un niveau de bien-être animal très élevé et des contrôles efficaces. Son acceptation nuirait aux familles paysannes suisses », a notamment déclaré le député de Montricher. Il a également mis en avant les graves conséquences qu’aurait cette initiative notamment du point de vue du renchérissement de la nourriture et de l’essor du tourisme d’achat.

« Les frais d’acquisition du revenu sont déductibles des impôts, or ces frais ont explosé depuis la soudaine augmentation du prix du carburant. Si les frais augmentent, les déductions doivent suivre, c’est logique. Nous demandons que le forfait soit augmenté pour l’année 2022 et, si nécessaire, reconduit les années prochaines »

OUI à la réforme nécessaire de l’AVS

Alors que notre système d’AVS est actuellement menacé, les délégués de l’UDC Vaud ont soutenu la réforme de l’AVS proposée par nos autorités. « En raison du vieillissement de la population, l’AVS affichera, d’ici 2030, un déficit de financement pouvant atteindre 26 milliards de francs. C’est pourquoi une réforme est urgente », a plaidé le conseiller national Michaël Buffat. L’élu de Vuarrens, opposé à Pierre-Yves Maillard lors d’un débat contradictoire, a convaincu les délégués, mettant en avant la solidité du projet et la solidarité entre les générations.

NON à un Conseil de la magistrature qui menace la séparation des pouvoirs

Le chef du groupe des députés Yvan Pahud a encouragé les délégués à s’opposer au projet de Conseil de la magistrature. Le député de Ste-Croix a mis en avant l’efficacité du système actuel et a pointé du doigt la réduction des prérogatives du Parlement. « La complexité du système tel que proposé le rend peu efficace et source de potentiels conflits entre les institutions. Dans la mesure où le Conseil de la magistrature ne fait que s’approprier des tâches exercées actuellement par d’autres organismes qui seront de toute manière maintenues en place, il n’est pas vu l’utilité concrète que son institution pourrait apporter » a argumenté Yvan Pahud.

Autres communiqués

Conseil de la magistrature : éviter que le copinage discrédite la surveillance de la justice

Conseil de la magistrature : éviter que le copinage discrédite la surveillance de la justice

L’UDC Vaud regrette l’acceptation de la création d’un Conseil de la magistrature par 65.18% des votants ce dimanche. Ce projet inutile nuit à l’indépendance de la justice, notamment en raison du risque de copinage que sa composition rend possible et qui pourrait discréditer la surveillance de la justice. L’UDC y veillera tout particulièrement, notamment au moment des nominations.

Budget 2023 : un premier pas encourageant en attendant le programme de législature

Budget 2023 : un premier pas encourageant en attendant le programme de législature

Les partis de l’Alliance vaudoise saluent la baisse fiscale qui avoisine les CHF 70 millions pour les contribuables et les familles dans un projet de budget entamé lors de la précédente législature. Les trois partis attendent désormais des engagements forts et concrets du Conseil d’Etat pour une réforme de la fiscalité des personnes physiques.

L’UDC présente des mesures d’urgence pour le pouvoir d’achat

L’UDC présente des mesures d’urgence pour le pouvoir d’achat

L’UDC Vaud présente un plan d’urgence pour préserver le pouvoir d’achat des Vaudoises et des Vaudois. Notre parti a déposé aujourd’hui une série de motions et postulats au Grand Conseil visant tous à permettre aux gens de compenser immédiatement la hausse massive du prix de l’énergie, du carburant, de plusieurs matières premières et celle, inévitable, des primes d’assurance-maladie.

Share This