Communiqué de presse

Le permis F n’est pas un permis de tuer

6 Sep, 2023

Un terrible accident a coûté la vie d’un piéton à Yverdon-les-Bains la semaine dernière. Ce drame révèle les abîmes de faiblesse de notre gestion de l’immigration.

Dans la deuxième ville du Canton de Vaud, l’émotion ne faiblit pas. Visible depuis les habitations alentours, un drame a couté la vie d’un père de trois enfants vendredi dernier, fauché sur un passage piéton par une voiture sans plaque.

L’horreur, et désormais l’insulte. Car un article de 20 minutes nous révèle que le conducteur de vingt ans n’avait rien à faire au volant d’une automobile, ni même en liberté ! Au bénéfice d’un permis F, ce Somalien issu d’une famille monoparentale de six enfants se trouvait en cavale. Condamné à deux ans et demi de réclusion pour lésions corporelles, selon le quotidien gratuit, l’individu se baladait dans la nature depuis trois mois (!) après s’être échappé d’un centre de détention.

Une condition de fugitif qui ne semblait pas le terroriser : les témoignages concordent pour affirmer qu’au moment de l’accident, survenu le matin, le jeune homme empestait l’alcool. Cet état second, résultat d’une « soirée festive », l’a-t-il poussé à fuir les lieux sans apporter son aide à la victime ? Toujours est-il qu’il lui a fallu réfléchir jusqu’à lundi pour décider de se rendre à la police – et encore, pour éviter les représailles selon un de ses amis !

S’il est vrai que le chauffard était au bénéfice d’un permis F, comme l’affirme 20 minutes, cela confirmerait l’affirmation de l’UDC selon laquelle le système d’asile ne correspond plus aux réalités du terrain. Pour rappel, ce permis accorde une admission provisoire aux personnes qui n’ont pas de motif d’asile et donc n’ont aucune raison de se trouver en Suisse. L’UDC plaide de manière constante pour le renvoi de ces personnes ou, tout du moins, pour que les personnes dangereuses demeurent dans des centres fermés.

Trop d’étrangers entrent en Suisse, et pas les bons. Quand une personne, depuis la fin de l’école obligatoire, a constamment végété dans la délinquance, sa place n’est plus dans notre pays, mais dans un avion. Il en va du respect de la volonté du peuple, mais aussi de sa sécurité. Jusque sur les passages piétons.

Autres communiqués

L’UDC Vaud refuse le cadeau empoisonné des syndicats

L’UDC Vaud refuse le cadeau empoisonné des syndicats

Pour son premier Congrès de l’année, plus de 150 délégués se sont réunis à Vuarrens pour adopter les mots d’ordre des deux votations fédérales du 3 mars prochain et pour élire trois nouveaux vice-présidents à la Direction de l’UDC Vaud.

L’UDC demande un audit d’efficience de la fonction publique vaudoise

L’UDC demande un audit d’efficience de la fonction publique vaudoise

Le groupe UDC a dénoncé au Grand Conseil les coûts engendrés par le nombre d’employés de la fonction publique et les augmentations inhérentes à l’indexation et aux anuitées. Tout compris (public et parapublic), la masse salariale de l’Etat de Vaud s’élève à près de 7.5 milliards de francs, soit 60% du budget de l’Etat. C’est trop ! L’UDC demande au Conseil d’Etat un audit d’efficience de la fonction publique.

Share This