Communiqué de presse

Le loup est (toujours) dans la bergerie : le berger préfère (toujours) regarder ailleurs

18 Août, 2022

Le 30 juillet 2021, l’UDC Vaud publiait un communiqué de presse intitulé « Le loup est dans la bergerie : qu’attend le berger pour le chasser ? » afin d’inciter le Conseil d’Etat à agir – selon la loi – en autorisant le tir des loups coupables de s’en prendre aux bêtes de somme. En août 2022, la situation ne s’est pas améliorée. Pire, elle empire ! Aux yeux de l’UDC Vaud, le conseiller d’Etat Vassilis Venizelos doit faire ce que la loi exige d’un représentant de l’exécutif : exécuter la loi en ordonnant le tir des loups concernés.

Depuis plusieurs années, l’UDC ainsi que d’autres acteurs de la vie agricole et rurale mettent en garde contre la réintroduction tolérée du loup dans les Alpes et le Jura suisses. Ce grand prédateur s’en prend depuis des années au bétail dans les alpages en laissant parfois un véritable carnage derrière lui. De plus en plus, il s’aventure en plaine où il a été aperçu à de nombreuses reprises. Rien qu’en 2022, près de 35 bêtes de somme ont été tuées ou blessées par le loup, dont la moitié durant les 8 dernières semaines.

Notre parti relève que d’autres cantons alpins – tels que le Valais et les Grisons – les autorités politiques agissent avec diligence et rapidité pour protéger les éleveurs et leurs bêtes contre les grands prédateurs. Qu’est-ce qui peut donc justifier que seuls les Vaudois soient ainsi prétérités ?

Aux yeux de l’UDC Vaud, il est inadmissible que de nombreux veaux, génisses, agneaux et brebis ainsi que leurs propriétaires soient les victimes d’une non-application de loi permettant au Conseil d’Etat d’autoriser le tir du loup. Notre parti relève que d’autres cantons alpins – tels que le Valais et les Grisons – les autorités politiques agissent avec diligence et rapidité pour protéger les éleveurs et leurs bêtes contre les grands prédateurs. Qu’est-ce qui peut donc justifier que seuls les Vaudois soient ainsi prétérités ?

Ne rien faire jusqu’au jour où un enfant ou un randonneur sera victime du loup ?

De plus en plus nombreux et de moins en moins inquiétés par le laxisme politique, les loups prennent confiance et osent s’approcher des hommes. Des témoignages de randonneurs, dont certains ont été rapportés dans les médias, nous informent que le loup est de plus en plus menaçant. Certains randonneurs ont été suivis par un ou par plusieurs loups et ce phénomène est en augmentation constante.

Faudra-t-il un drame humain pour acculer certains responsables politiques à l’action ? L’UDC Vaud ose espérer que le conseiller d’Etat Vassilis Venizelos, respectivement que le Conseil d’Etat, agira avant d’être confronté à une telle extrémité. Notre parti attend donc du Conseil d’État qu’il protège les randonneurs contre le loup en autorisant le tir.

Enfin, le groupe UDC au Grand Conseil – malgré ses nombreux avertissements et ses propositions passées – interviendra une nouvelle fois à la rentrée politique en espérant enfin être entendu. Il faut mettre un terme aux carnages dans les troupeaux des alpages vaudois, ne plus tolérer la mort d’animaux dans d’atroces souffrances et, également, protéger les personnes contre les grands prédateurs. Notre parti attend du Conseil d’Etat qu’il prenne immédiatement des mesures dans ce sens en autorisant des tirs de régulation.

Autres communiqués

Conseil de la magistrature : éviter que le copinage discrédite la surveillance de la justice

Conseil de la magistrature : éviter que le copinage discrédite la surveillance de la justice

L’UDC Vaud regrette l’acceptation de la création d’un Conseil de la magistrature par 65.18% des votants ce dimanche. Ce projet inutile nuit à l’indépendance de la justice, notamment en raison du risque de copinage que sa composition rend possible et qui pourrait discréditer la surveillance de la justice. L’UDC y veillera tout particulièrement, notamment au moment des nominations.

Budget 2023 : un premier pas encourageant en attendant le programme de législature

Budget 2023 : un premier pas encourageant en attendant le programme de législature

Les partis de l’Alliance vaudoise saluent la baisse fiscale qui avoisine les CHF 70 millions pour les contribuables et les familles dans un projet de budget entamé lors de la précédente législature. Les trois partis attendent désormais des engagements forts et concrets du Conseil d’Etat pour une réforme de la fiscalité des personnes physiques.

L’UDC présente des mesures d’urgence pour le pouvoir d’achat

L’UDC présente des mesures d’urgence pour le pouvoir d’achat

L’UDC Vaud présente un plan d’urgence pour préserver le pouvoir d’achat des Vaudoises et des Vaudois. Notre parti a déposé aujourd’hui une série de motions et postulats au Grand Conseil visant tous à permettre aux gens de compenser immédiatement la hausse massive du prix de l’énergie, du carburant, de plusieurs matières premières et celle, inévitable, des primes d’assurance-maladie.

Share This